Cadref
Université de la Culture Permanente et du Temps Libre

Sur l’actualité médicale (Alès)

Professeur Jean-Pierre BALI
Lieu Salle du Capitole – Face à la Mairie d’Alès
Jour/Horaire Vendredi 14h30 – 15h30
Dates 26/11 21/01 11/02 25/03 22/04
Tarif 63 €

Cinq conférences vous sont proposées qui entrent dans le champ des innovations médicales :

Conférence n°1

« Utilisation thérapeutique des ARN messagers »

 L’utilisation d’ARN messagers pour la réalisation d’un vaccin destiné à prévenir le COVID-19 a pris une place considérable dans la stratégie de recherche thérapeutique actuelle. Issue du dogme central de la biologie, l’ARN messager est le chainon essentiel qui, à partir d’un gène donné, conduit à la synthèse d’une protéine. Les recherches sur ce thème ont démarré dans les années 1990 mais ont progressé lentement jusqu’à ces derniers mois.

Aujourd’hui l’ARN messager peut être synthétiquement concu sur mesure par transcription in vitro et représente une nouvelle plateforme pour développer de nouvelles approches thérapeutiques en oncologie notamment.

Plusieurs exemples de traitement potentiels seront passées en revue dans cette présentation.

 Conférence n°2

 “Le syndrome inflammatoire”

 Première reaction de défense face à une aggression de notre organisme par un corps étranger, l’inflammation s’avère un processus assez complexe impliquant notre système immunitaire. Depuis la piqure de moustique jusqu’à l’appartition d’une tumeur, les réactions de notre organisme n’ont qu’un seul but, alerter et éradiquer. Quelquefois, ce processus de défense s’emballe et demande des moyens importants pour être stoppé (COVID-19).

Nous verrons dans cette présentation comment ces différents mécanismes de défense fonctionnent dans les organismes vivants et comment la thérapeutique peut venir aider à combattre ces reactions.

 Conférence n°3

 « Aspects biologiques de l’arthrose »

La déformation de nos articulations par le processus arthrosique est observée couramment au cours du vieillissement. Elle est la conséquence d’un remaniement en profondeur du tissu cartilagineux et de son voisinage. Sa composition ainsi que les différents procédés cellulaires qui conduisent à cette pathologie seront étudiés. Nous verrons également les voies thérapeutiques qui peuvent être empruntées, celles qui sont efficaces et celles qui le sont moins. Enfin, le nouvel espoir avec l’utilisation des cellules souches pour la régénération du cartilage sera discuté.

Conférence n°4

« Les nouvelles techniques d’imagerie en biologie »

Depuis la découverte du microscope par Van Leewenhoek en 1674, l’exploration du vivant par les techniques d’imagerie ont progressé de manière fulgurante. Notre vision des choses, on le sait, est limitée à un domaine de longueur d’ondes bien précis et très limité. Toute la stratégie de recherches a porté sur le développement de procédés explorant d’autres régions du spectre (UV, IR, X, gamma, micro-ondes,…). Également, d’autres technologies sur l’analyse des radiations ont été déployées (polarisation, fluorescence) ainsi que l’emploi de substance renforçant le signal lumineux. Enfin, les stratégies de modifications des ondes électro-magnétiques par les champs magnétiques p.ex. (IRM) ont été largement exploitées.

Demain, d’autres approches plus performantes encore verront le jour (microscopie à effet tunnel, ou encore la microscopie à champ proche).

Chacune de ces différentes approches apporte une « vision » complémentaire des autres.

Dans ce cours, nous aborderons ces différentes voies de recherche et les progrès qu’elles ont permis d’apporter à la compréhension des mécanismes biologiques.

Conférence n°5

« Le tube digestif, notre second cerveau »

L’importante innervation de la paroi de notre tube digestif ainsi que la présence dans le paroi digestive de nombreux composés à action hormonale ont toujours intrigué les scientifiques. Les échanges à la fois humoraux et électriques entre les différentes parties de notre tube digestif et aussi entre notre tube et notre cerveau ont fait dire à certains que notre second centre de commande était digestif. De nouvelles stratégies thérapeutiques en sont issues, de nouvelles dérives pseudo-médicales également.

La présentation de ce sujet nécessite une mise au point sur le plan fondamental pour mieux comprendre les rôles respectifs des deux centres de commande. Également, les implications thérapeutiques et diététiques qui accompagnent ce processus seront abordés ?