Cadref
Université de la Culture Permanente et du Temps Libre

Philosophie (Nîmes)

Professeur Alain GUYARD
Lieu 249, rue de Bouillargues.
Jour/Horaire Jeudi 13h25 – 15h20 ou 15h35 – 17h30
Dates 12/11 03/12 07/01 04/02 04/03 01/04 06/05 03/06
Tarif 75 €
 

Comment bien rater sa vie ?

Donc, il faudrait s’épanouir au travail, en amour, s’investir dans son développement personnel, être bienveillant envers autrui et surtout, surtout, c’est un impératif, être heureux… Tel est donc le meilleur moyen pour réussir sa vie. Mais faut-il absolument réussir sa vie ? Et ces valeurs promues par le plus grand nombre sont-elles vraiment valables ? D’ailleurs, ne pas réussir sa vie, ce n’est pas nécessairement connaître l’échec. Ce peut être aussi assumer des ratages. C’est admettre que l’homme n’est pas aussi fonctionnel qu’une machine, aussi rigoureux qu’un algorithme, aussi prévisible qu’un programme. Peut-être même pourrions-nous fonder une anthropologie du raté. Car le raté n’est pas un taré ; il est celui qui sait « faire avec », qui a le génie de l’improvisation, de la bricole et de l’ingéniosité. Et si les Pieds nickelés étaient des modèles de vertu ?…  
  • Le 12 novembre, la leçon inaugurale « Et si les Pieds nickelés étaient des modèles de vertu ? » abordera la question de la réussite, de l’échec et du ratage. Elle interrogera la tentation fonctionnaliste à l’aune de l’existence humaine.
  • La leçon du  3 décembre : « comment rater son entretien d’embauche » nous permettra de nous interroger sur l’idéologie de la réussite au travail.
  • Le 7 janvier : « comment louper sa vie de couple » mettra en question la réussite amoureuse.
  • Le 4 février : « comment gâcher ses vacances » nous amènera à penser l’accablante exigence du bonheur et du plaisir.
  • Le 4 mars : « comment maltraiter tout le monde en étant bienveillant avec chacun » réfléchira sur l’impératif moral et sur ses conséquences catastrophiques.
  • Le 1er avril: « comment se planter dans ses engagements politiques » abordera la question de l’ambition politique et de ses fourvoiements.
  • Le 6 mai : « comment saccager sa vie intérieure par le développement personnel » étudiera l’obsession de la maximisation de soi par soi chez les auto-entrepreneurs d’eux-mêmes.
  • Le 3 juin, la conférence conclusive tirera les leçons des cours précédents à partir d’une piste : « comment pourrir les ambiances à table en se prenant au sérieux », laquelle tentera d’analyser les conséquences catastrophiques d’une morale de la gravité, pour lui substituer une éthique de l’ironie.