Cadref
Université de la Culture Permanente et du Temps Libre

Découverte de la philosophie (Nîmes)

Professeur Danièle BOUVILLE
Lieu 249, rue de Bouillargues
Jour/Horaire Jeudi 15h30 – 17h30
Dates 10/10 21/11 19/12 16/01 27/02 26/03 30/04 14/05
Tarif 75 €

 

Il peut être intéressant pour tout un chacun, non seulement de confronter ses pensées mais de les enrichir au contact de celles des philosophes.

C’est pourquoi, cette année, au cours de nos rencontres mensuelles, seront abordées 4 questions concernant des thèmes présents dans la pensée d’hier comme dans celle d’aujourd’hui, telles que la liberté, l’histoire, le travail, la technique. Puis, nous ferons plus ample connaissance avec 4 figures phares de la philosophie qui irriguent la réflexion jusqu’à nos jours, celles de Platon, Aristote, Épicure, Épictète.

 

10 octobre : Notre existence se déroule-t-elle dans le tourbillon de la liberté ou notre liberté est-elle en grande partie une illusion ? Ou encore, avons-nous en main les clés d’une existence fondée sur le libre choix ou le poids de déterminismes pèse-t-il sur celle-ci ?

 

21 novembre : Faut-il s’intéresser à l’histoire pour en tirer des leçons ou l’intérêt que l’on porte au passé de l’humanité vise-t-il d’autres enjeux ?

 

19 décembre : L’homme doit-il vraiment « gagner son pain à la sueur de son visage » ou le travail peut-il être vécu comme porteur d’épanouissement, bref, quel rôle joue le travail dans la vie de l’individu, comment au juste est-il ressenti ?

 

16 janvier : Est-on fondé à penser que nous sommes non seulement devenus dépendants de nos techniques mais que nous sommes en passe d’être dominés par celles-ci ou ne s’agit-il là que de fantasmes ?

 

27 février: En partance sur un char ailé pour rencontrer l’Idée de Beauté, nous prendrons notre envol, à partir de ce mythe si poétique, afin d’admirer la Beauté de l’Âme telle qu’elle est évoquée par Platon dans son dialogue intitulé « le Phèdre ».

 

26 mars : Penseur à l’œuvre prolifique, Aristote s’est intéressé à tout. Aussi aborde-t-il aussi bien les questions les plus théoriques et abstraites, que la vie politique et matérielle, l’éthique et l’art, sans négliger pour autant les choses naturelles avec l’étude du monde minéral, végétal et animal. Mais face à une telle richesse, est-il possible de tirer un fil rouge pour nous orienter dans une telle pensée labyrinthique ?

 

30 avril : Pour discréditer ses disciples et les faire passer pour des bêtes brutes, différents auteurs à Rome, à la suite d’Horace, ont parlé des « pourceaux d’Épicure ». De nos jours, sans malice aucune, c’est pour qualifier un bon vivant qu’on dit de lui qu’il est épicurien. Mais qu’enseigne au juste Épicure ?

 

14 mai : La nature étant à l’honneur, dans l’antiquité comme actuellement, Épictète développe l’idée que l’homme n’est ni en face de la nature, ni au-dessus d’elle mais en son sein puisqu’il s’agit précisément pour lui de « vivre conformément à la nature ». Mais que faut-il au juste entendre par une telle recommandation ?